THE/POLYCHROMY.

THE/POLYCHROMY. Une marque de niche genevoise, qui dévoile les talents de la jeune designer, Isaline Jaeckle, qui se souvient encore des habits, en papier toilette, qu’elle confectionnait pour ses barbies : « l’envie de créer des vêtements a toujours été là, aussi loin que je m’en souvienne… » Inspirée par l’élégance instinctive de sa grand-mère et de sa tante, toutes deux décrites comme des femmes contemporaines, Isaline se lance dans une belle aventure en 2012, avec sa marque de mode, au style intemporel, simple et raffiné. Sélectionnée par le Prix IDDEA 2015, qui encourage, accompagne et récompense les individus qui entreprennent sur la base d’idées liées au développement durable dans l’espace économique genevois, je vous laisse découvrir à travers cette interview, le superbe concept d’Isaline.

Capture d’écran 2015-11-03 à 12.36.33 Capture d’écran 2015-11-03 à 12.37.08

Comment est né le concept THE/POLYCHROMY. ? À la fin de mes études de stylisme de mode et de couture en 2012, j’ai ouvert un petit atelier de couture, sur-mesure, dans le quartier de Plainpalais à Genève. Il est important pour moi d’établir le contact avec la personne qui va porter le vêtement que je confectionne. Le sur-mesure permet d’instaurer une relation de qualité avec la cliente et le vêtement s’adapte complètement à l’identité de cette dernière (choix des matériaux, coupe, taille…) Il s’agit de l’acquisition d’un vêtement unique, pour une femme unique !

Quelle identité as-tu donné à ta marque ? Deux mots qui définissent THE/POLYCHROMY. ?L’authenticité d’une élégance décontractée et contemporaine. J’aime la pureté et c’est ce que je souhaite retranscrire à travers ce concept. La simplicité est ici volontaire. Proposer des pièces épurées, où la qualité des matériaux et la coupe du vêtement sont les points fondamentaux. Rappeler un élément trop souvent oublié : la fonctionnalité.

Décris-nous ta première collection ? Elle a été présentée à The Square, un Pop-Up store situé à Genève en octobre 2014. Produite sur commande, la collection était faite sur-mesure et a remporté un joli succès. Suite à cette expérience, j’ai décidé de prendre le temps nécessaire afin de penser le projet en tant que véritable entreprise. Cette première collection est composée de 4 hauts, une robe, une jupe longue, un short-jupe, un pantalon, un manteau et une veste. Elle a été conceptualisée en tant qu’un « petit dressing complet. » Chaque pièce a son importance dans l’entité de la collection qui est entièrement de couleur gris anthracite car je souhaitais proposer une collection mono matière et monochrome. 

La suite ? Quand est-ce que tu prévois de sortir ta deuxième et prochaine collection?L’objectif est de présenter la deuxième collection printemps-été 2017, avec toute l’infrastructure nécessaire. Le projet : Le Salon de The/Polychromy est un concept de confection locale, avec un atelier-showroom, où il y aura des modèles d’exposition disponibles à l’essayage en tailles standardisées, puis le vêtement sera confectionné à la mesure de la cliente, dans un délai de 8 à 10 jours.

Les formes structurées, à la fois amples et minimalistes décrivent-elles ton propre style, celui de tous les jours ? Oui assez, mon style correspond à ce que je fais en terme de créativité et de recherche esthétique. The/Polychromy reflète mes valeurs et mon identité.

Comment t’habilles-tu généralement ? De manière simple et confortable, tout en désirant exprimer ce que je suis. J’aime les volumes, les superpositions et les coupes droites.

Quels sont tes « indispensables » ? Un manteau noir coupe droite en laine mi-long, un body noir à manches 3/4 au décolleté rond échancré, une robe coupe droite drapée/croisée mi-longue, un jean slim noir, un pantalon-culotte, un cardigan à boutons ample et droit en cachemire ou mohair, des bottines à talon, des baskets et une grosse écharpe en cachemire.

Quelles matières utilises-tu ? Laine, lin et le chanvre. Je souhaite utiliser uniquement des matériaux en fibre 100% naturelles, nécessitant peu d’eau et pouvant être cultivées en Europe.

Capture d’écran 2015-11-03 à 12.36.51

Dans quel sens penses-tu que le « Made in Geneva » influencera le choix des consommateurs ? Le Made in Geneva permet de favoriser le commerce de proximité et de mettre en avant l’artisanat local face à la grande distribution, ce qui permet à son tour d’offrir une connaissance sur l’histoire du vêtement. La meilleure durée de vie d’un vêtement découle également de ce que les clientes souhaitent trouver dans l’offre « Made in Geneva » de THE/POLYCHROMY.

Que penses-tu du fast-fashion ? Je pense qu’il est assez humain de craquer pour des vêtements qui ne demandent pas trop d’investissement financier, pratiques pour un temps limité ! Cependant la conscience est en éveil et beaucoup de personnes souhaitent consommer avec plus de sens. Pour ma part, j’essaie de privilégier des vêtements qui dureront plus longtemps et qui sont intemporels. C’est une question d’équilibre, on peut compléter son dressing avec des vêtements issus du fast fashion mais décider de les faire durer aussi longtemps que possible…

Est-ce que tu décrirais THE/POLYCHROMY comme une marque de luxe ? ou de mode ? ou les deux ? THE/POLYCHROMY est inclassable. C’est du prêt-à-porter de luxe, « à sa mesure. »

L’environnement et l’éthique sont-elles des valeurs qui te tiennent à cœur ? Comment agis-tu dans le sens « sustainability » pour ta marque ? Tout le projet repose sur les préoccupations dites de développement durable, des tissus en fibres 100% naturelles, une réduction des transports grâce à la confection locale, une production basée sur les commandes et donc sans surplus.

Considères-tu adopter une attitude « green » dans ta vie de tous les jours. Si oui, pourquoi ? Oui, et je continue dans cette direction un peu chaque jour en consommant local, naturel et de saison. Je fais le tri (papier, plastique…), je suis attentive aux emballages en excès, je me déplace à vélo ou en TPG. Je m’achète peu de choses superflues, je privilégie le qualitatif vs le quantitatif.

Nudeismycolor accorde beaucoup d’importance à la notion de « transparence », que représente ce mot pour toi ? Quelle valeur a-t-il ? Il représente l’honnêteté sur l’activité d’une entreprise et le respect envers ses clients. THE/POLYCHROMY. souhaite offrir à ses clientes cette démarche de transparence sur toute son infrastructure.

The Polychromy

info@thepolychromy.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *